La Ligne jaune

La Ligne jaune

Auteur : Baptiste CHAPUIS

Editions : Editions Librinova

Nombre de pages : 248 pages

Genre : Autobiographie

Date de sortie : 14 janvier 2019

4ème de couverture :

« Dans ma mémoire il y a un trou à cet endroit, une pièce noire, un néant creusé par une année d’agonie. Quelque chose dans mon histoire est resté figé là, sur le bord de la route ; mais pour la première fois depuis des mois, je me sentis apaisé, comme si le monde marquait enfin une vraie pause. Ce vécu m’a amené à ressentir une incapacité complète à être vraiment heureux ou malheureux. Depuis cette aventure, donc depuis des années, qu’il pleuve ou qu’il vente, je me tiens immobile comme une pierre. En restant le témoin d’une vie qui défilait sous mes yeux comme un long fleuve tranquille, j’ai tiré un trait sur le temps et le monde, afin d’oublier ma propre existence, pour transcender la réalité elle-même. Ce qui m’effraie, je l’avoue, c’est que je suis encore jeune, et parfois, il me semble que ma vraie vie n’a pas encore débuté, ou bien qu’elle est déjà terminée. »

Mon avis :

Nous allons suivre l’histoire d’un homme qui depuis ses treize ans a vécu le déclin de son père dans la maladie. Il nous raconte de quelle façon ils ont découvert que son père était malade, mais également ce qu’il avait : un cancer au niveau des poumons. La cause d’après lui ? La cigarette.

Je ne souhaite pas raconter tout le roman mais j’apprécie énormément la plume de l’auteur qui est lui même le narrateur de ce roman. Via ce roman il va nous faire par de sa vision sur la société via des critiques de la politique et de la société comme le fait de comparer les personnes à des moutons ou encore de dire que si l’état incite les gens à faire une chose, ils le feront.

Il nous partagera également plusieurs citations plutôt intéressantes et nous montrant également sont point de vue. Le point de vue d’un petit garçon de treize ans face au cancer de son père. Voyant les noms des régions frontière à la sienne et le nom de l’hôpital ou se trouvait son père, je me suis rendue compte que nous venions de la même région et je connaissais également l’hôpital cité. Les souvenirs sont revenus, et les images était créées pendant la lecture l’ouvrage.

Nous avons droit à des leçons de vie nous montrant que l’homme détruit facilement son entourage, mais il se détruit également lui-même.

Un roman poignant sur un jeune garçon ayant un père malade, éprouvant.

Ma note :  15/20

Lien Amazon : La Ligne jaune

Publicités

Un commentaire sur “La Ligne jaune

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :