Obsidian, Tome 1 : Black Obsidian

Black Obsidian

Auteur : Victoria QUINN

Editions : Editions Hartwick

Date de sortie : 01 Décembre 2017

Nombre de pages : 404 pages

Genre : Erotisme

4ème de couverture :

J’étais au bar et j’attendais un ami quand c’est arrivé.
Quand ma vie a changé.
La femme que j’attendais depuis toujours est entrée. Belle. Parfaite. Sans défaut.
J’ai su qu’il fallait que je la possède.
Et je l’aurai avant la fin de la nuit.
Ma prochaine soumise.

 

Mon avis :

Dans ce roman, nous allons suivre l’histoire de Calloway et Rome. Calloway est un homme dom, c’est à dire un dominant.

Leurs rencontre c’est faite dans un bar. Alors que Calloway attendant une personne, Rome était avec une de ses amie. Celle-ci s’était fait berner par un homme se trouvant dans le bar à côté de notre protagoniste. N’ayant pas réellement compris qui était l’homme qui avait fait souffrir son amie, Rome a alors giflée à trois reprises Calloway avant de comprendre que ce n’était pas l’homme qui avait fait souffrir son amie. Elle était horriblement gênée, quand à Calloway, il était excitée. Rien qu’à son entrée dans le bar, cette femme avait attirée son attention. Mais était lié par un pacte était représenté par la chevalière qu’il portait, il n’a fait que demander son nom à cette jeune femme.

Le lendemain, il a mis fin à la relation de soumise et dominant qu’il entretenait avec une femme depuis un an. Pourquoi ? Parce qu’il n’arrivait pas à se sortir Rome de la tête.

Nos deux protagonistes se sont retrouvés a une soirée de remise de prix : celui du meilleur philanthrope. Et contrairement aux années précédentes ou Calloway gagna, cette année ce fut au tour de Rome. Call ne se gêna pas pour aller féliciter Rome, et tout deux ont passés un petit moment de la soirée a parler. Au final Call a raccompagné Rome chez elle, et lui a offert un tendre baiser tout en lui faisant comprendre qu’il avait envie d’elle.

Nous allons voir quand dans cette relation, nos deux protagonistes vont faire des révélations sur leurs passés, qui sont autant douloureux d’un côté que de l’autre. Notre cher Calloway va enfin comprendre qu’il ne peut pas toujours avoir le contrôle sur tous ce qu’il souhaite sans rien en contrepartie. Et Rome va enfin apprendre à faire confiance à quelqu’un d’autre que Christopher, son meilleur ami.

J’ai bien aimé ce roman dans son ensemble, mais j’ai retrouvée trop de similitude par rapport à la saga « 50 nuances de grey » à mon goût, et le langage peu parfois sembler un peut trop cru pour le contexte, ou du moins je dirais que les mots choisit ne m’ont pas vraiment plût.

Ma note : 14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :