Les gens heureux lisent et boivent du café

Les gens heureux lisent et boivent du café

Auteur : Agnès MARTIN-LUGAND

Edition : Héloïse Pocket

Sortie : 5 Juin 2014

4ème de couverture :

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne trouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Mon avis :

Dans ce roman, nous suivons l’histoire de Diane, une épouse et mère de famille qui a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Elle va chuter et tomber en dépression, elle éprouvera une réticence même à se recueillir sur leurs tombes, un an après le drame, n’arrivant toujours pas à faire son deuil.

Son meilleur ami, Félix, va essayer de la faire sortir, mais pour la énième fois elle va refuser. Elle ne bougera pas de la maison où elle a vécu avec son mari et sa fille, gardera certaines habitudes qui ne font que la ronger plus encore, comme pour maintenir ces défunts en vie. Un jour, pour échapper à son meilleur ami et à toutes ces personnes qui l’oppressent, elle décide de partir en Irlande, un pays où son défunt mari Claude voulait aller.

Elle y part seule, et décide de s’isoler dans une petite maison, mais cela ne sera pas de tout repos et la solitude qu’elle souhaite ne sera pas au rendez-vous. Entre Judith, la fille des propriétaires de la maison où Diane va loger, une jeune femme pétillante et plein de vie, ou encore son frère, le complet opposé de sa sœur qui plus est sera le voisin de Diane, est un homme ingrat, qui malgré tout va beaucoup lui apporter, notamment le chemin vers sa propre renaissance.

Cette histoire, bien que truffée de clichés je l’avoue, est émouvante et se lit très facilement par la plume de l’auteur. J’ai dévoré ce roman en une journée, et j’ai déjà hâte de lire la suite de ce roman « La vie est facile, ne t’inquiète pas ».

Ma note : 16/20

Lien Amazon : Les gens heureux lisent et boivent du café

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :